Quelle technologie pour ma motorisation de portail ?

Il existe deux technologies en motorisation de fermeture : hydraulique et électromécanique.

 

En fonction du domaine d’application et de la fréquence d’utilisation de la motorisation, on préfèrera l’une ou l’autre technologie.

 

Usage peu intensif du portail

 

On utilisera plutôt une motorisation électromécanique pour le particulier ou le petit tertiaire car le nombre de manœuvres par jour est faible. Cette technologie est d’un rapport qualité/prix intéressant et apporte des solutions en 24 volts sécurisantes pour les utilisateurs.

En cas de portail lourd, il sera cependant préférable d’utiliser une motorisation hydraulique qui permet d’obtenir un couple plus important, donc plus de force pour déplacer le portail.

 

Certains clients seront sensibles à la longévité du produit à installer. Le fonctionnement d’un mécanisme pour portail coulissant électromécanique (type Cyclo FAAC) est certifié pour un minimum de 60 000 manœuvres. Pour un moteur de portail coulissant hydraulique ou à bain d’huile (type Pratico FAAC), le fonctionnement est certifié pour un minimum de 800 000 manœuvres : soit 10 fois plus ! La proportion est identique pour une motorisation de portail battant hydraulique.

 

Usage intensif du portail

 

La technologie hydraulique apporte de nombreux avantages sur les sites collectifs, tertiaires et industriels. En effet, cette technologie est idéale pour gérer un grand nombre de manœuvres par jour ou des portes lourdes. De plus, certains modèles permettent de rendre le portail réversible et ainsi faciliter l’ouverture pour des collectifs d’habitation en cas de coupures de courant ou de problème sur le portail.